Crash Germawings

Crash de l’avion de la GermanWings

Crash de l’avion de la GermanWings

Nous avons tous malheureusement eu l’information sur ce crash ces derniers jours en France.

Quelques jours après cet événements, il semblerait que ce soit une toute autre cause qui est

fait chuté cet avion!

Nous nous orientions vers une possible avarie de l’appareil, une dépressurisation par exemple, une explosion moteur

ou toute autre raison qui aurait pu faire chuter cet appareil pour expliquer ce crash.

Mais aujourd’hui c’est le co-pilote qui est en première ligne!

A la première lecture des boîtes noires, il apparait que le Pilote en titre soit sorti de la cabine de pilotage,

certainement pour aller aux toilettes et que la porte se sot fermée tout normalement pour protéger le cockpit mais,

pour l’instant dans cette compagnie il n’y a pas obligation d’avoir un second agent en permanence contrairement à certaines autres et,

quand le pilote a voulu revenir il apparait qu’i ltappe à la porte pour demander son ouverture puis réessaie de nouveau en tappant fort et en parlant fort en vain!

le co-pilote avait bloqué manuellement donc sciemment cette porte empêchant quiconque de rentrer!

Le co-pilote a volontairement actionné le bouton commandant la perte d’altitude, et jusqu’à la fin la boîte noire enregistre sa respiration;

ceci conclut qu’il était vivant jusqu’au crash et qu’il a volontairement fait écraser l’avion

Celà ressemble à un suicide ni plus ni moins malgré l’atrocité du geste.

On sait que Andrea Lubitz, co-pilote de 28 ans avait eu des soucis de dépression il y a 6 ans , et que ça continuait et on vient d’apprendre

que ce monsieur volait avec des arrêts de travail pour dépresssion.

La compagnie ne savait pas que Andréa Lubitz avait encore des arrêts de travail, mais il semblerait qu’elle niait savoir que

ce pilote avait encore des soucis car il a passé récemment les tests médicaux psychologiques…et que tout allait bien.

Alors est-ce qu’il y a des responsabilités de la Lufthansa qui gère la compagnie Low coast  GermanWings dans ce crash ?

(Dès aujourd’hui la plupart des compagnies obligent à 2 personnes à bord constamment dans le poste de pilotage)

En tout cas les faits sont là, il faudra expliquer aux familles des 150 personnes qui ont perdu la vie pourquoi Andréa Lubitz pilotait dans cet état

Jean Jacques